Soutien à l'association « Toutes à l'école » par Les Galeries Lafayette

Les Galeries Lafayette renouvellent leur soutien à l'association « Toutes à l'école » par la vente d'un nounours de Noël au prix de 25 €.

Edité en série limitée à 3 000 exemplaires, le nounours de Noël, vendu au profit de « Toutes à l'école » pour la seconde année, est disponible dès le mois d'octobre dans l'ensemble du réseau des grands magasins Galeries Lafayette au prix de 25 euros. Les fonds recueillis seront reversés à l'association afin de lui permettre de scolariser, dès l'âge de 6 ans, des petites filles très défavorisées au cambodge.

Histoire d'ours : nounours de Noël

Créé par la marque « Histoire d'Ours », le nounours blanc porte une écharpe en krama de soie aux couleurs acidulées. Déclinée en 4 coloris, l'étoffe, qui peut être portée par un enfant ou par un adulte, devient un foulard ou une ceinture très tendance.

Le tissage du krama aux teintes contrastées perpétue une grande tradition artisanale et habille le peuple cambodgien au quotidien.

Une vente caritative privée sera organisée en décembre aux Galeries Lafayette Paris Haussmann en présence de Tina Kieffer, la présidente de l'association et de marraines célèbres. A cette occasion, des oeuvres uniques dessinées par des créateurs et designers seront mises aux enchères.

L'association Toutes à l'école :

L'association caritative « Toutes à l'école » a été créée en décembre 2005 par la journaliste Tina KIEFFER, avec pour mission : la scolarisation et l'éducation des petites et jeunes filles très démunies dans les pays émergents.

En novembre 2006, l'école-pilote Happy Chandara, construite sur un premier terrain offert par la vice-présidente cambodgienne, ouvrait ses portes à Prek Thmey, à 13 km de Phnom Penh au Cambodge, et accueillait sa 1ère promotion, forte de 90 petites filles.

Aujourd'hui, les 2.700 m² des deux bâtiments actuels offrent une capacité d'accueil de 24 classes, avec salles d'informatique, bibliothèque, etc. ....

Le 14 septembre prochain, jour de la rentrée 2009-2010, l'école Happy Chandara accueillera 400 élèves, réparties en 16 classes sur 4 niveaux (CP, CE1, CE2 et CM1). 100 nouvelles fillettes dont l'inscription a eu lieu voici quelques jours, feront leur premier pas à l'école en ce jour de rentrée. Ce sera la 4ème promotion. 100 nouvelles petites filles rejoindront ainsi l'école chaque année jusqu'à atteindre un effectif d'un millier d'enfants.

Pourquoi scolariser les petites filles seulement ?

Parce que moins d'un tiers des enfants scolarisés dans le monde sont des filles. Or, ce sont elles les plus vulnérables.

Sans les armes du savoir, elles ne peuvent pas se défendre contre les mariages forcés, la prostitution, les crimes d'honneur. Sans instruction, elles ne pourront jamais devenir des femmes libres et donner le meilleur à leurs enfants. Les plus grands experts, tels que Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, s'accordent à dire que l'instruction des filles est l'un des grands enjeux de ce nouveau siècle. Elle permet de sauver les générations futures par la transmission.

L'avenir de tant de petites filles est un défi de chaque instant, qui n'a pas le temps d'attendre et leur éducation est un engagement de plusieurs années.

Toute l'actualité de l'association sur www.toutesalecole.org