Boule et Bill

Boule et Bill

Boule et Bill sont nés en 1959 sous la plume de Jean Roba qui dit-on s'est inspiré de son cadre familial pour inventer ses personnages. Boule est un petit garçon vivant dans un pavillon de la banlieue d'une métropole européenne, probablement Bruxelles, puisque jean Roba était belge, en compagnie de son papa (super) de sa maman (extra) et de son chien, Bill (génial).

L'univers de Boule et Bill :

Comme dans le cas du Petit Nicolas, on est ici convié à apprécier le bonheur de la classe moyenne, de sa tranquillité propice aux petits gags inclus dans la vie de tous les jours.

Le décor est assez restreint : la maisonnette, son carré de pelouse, la niche de Bill, la chambre de Boule, les rues alentour, et, parfois, plus rarement cependant, les lieux où la petite famille séjourne pendant ses vacances : la mer ou la montagne. A la différence du Petit Nicolas qui reste tout de même très typé début des années soixante, Boule et Bill qui a vu le jour quasiment à la même époque semble plus atemporel, et de nombreux gags pourraient aussi bien avoir été écrits actuellement.

A quoi cela tient-il ?

Tout d'abord on l'a dit, au fait que l'action est extrêmement centrée sur la famille de Boule, et, plus particulièrement, sur la complicité de Boule et de son petit Cocker, Bill auprès duquel il aime à jouer les grands frères.

Les parents existent, mais ils sont loin d'occuper le devant de la scène. Là encore, une hiérarchie s'opère entre l'autorité paternelle, et la tendresse maternelle. Les rôles de l'un et de l'autre ne sont pas interchangeables.

Quand il y a un reproche à faire, c'est en général le père de Boule qui le fait et il est finalement beaucoup plus présent que la mère de Boule dans les albums. De ce point de vue, Boule et Bill ne bouscule pas les schémas traditionnels de la représentation typique d'une petite famille de la classe moyenne des années soixante.

Pourtant, malgré cela, les aventures ont continué de paraître avec un égal succès pendant près de quarante ans, tandis qu'à la mort de Jean Roba, Laurent Verron reprenait le flambeau sans changer grand-chose au décor là non plus. Certes, des éléments de modernité sont apparus, avec des voitures plus modernes, la télévision et les baskets...

Mais tandis que le premier Boule de 1959 pourrait être déjà le grand-père du Boule de 2010, la bande dessinée a su rester figée dans une sorte d'intemporalité qui participe aussi à son charme.

L'univers familier, pour ne pas dire le cocon de Boule et Bill est rassurant à défaut d'être accueillant (le trio familial et le chien Bill ne reçoivent pas souvent et ne sortent pas souvent non plus), il donne à apprécier une sérénité que la vie urbaine n'offre plus, il nous parle d'une vie de banlieue sympathique, sans conflit, sans circulation infernale, sans bruit, bref, un monde disparu que pourtant chaque album vient réactualiser au fil du temps.

Les Personnages...

Les personnages principaux qui peuplent les albums sont au nombre de cinq. Il s'agit, par ordre d'importance, et selon nous (donc d'un point de vue tout à fait subjectif) de Bill, le gentil cocker un rien espiègle, un animal débordant d'amour, tant pour ses maîtres que pour l'ensemble de la gent animale !

Vient ensuite Boule, le fils unique de la maison, rejeton d'une famille très « classes moyennes » des années soixante. IL s'ennuierait un peu, l'ami Boule, s'il n'avait pas son copain Bill pour mettre un peu de désordre dans la vie très calme de la petite famille.

Viennent ensuite, à égalité, le père et la mère de Boule, encore qu'il faille noter que cette dernière reste vraiment cantonnée au rôle de la femme au foyer des années soixante, toujours souriante et prête à mitonner un bon petit plat ; son royaume s'étend de la cuisine à la salle de bain et l'aspirateur est son arme favorite pour lutter contre les bêtises de Boule et Bill qui, même en conjuguant leurs efforts, n'arriveront pas à provoquer chez la pauvre malheureuse la conscience féministe espérée !

Face à elle, la figure du père ne peut également être que traditionnelle : bricolage, lecture de journal, préoccupations professionnelles, etc. Enfin, le cinquième personnage est Caroline, la tortue au grand coeur. Elle adore Bill qui le lui rend bien et se trouve régulièrement en position centrale dans les histoires.

D'autres personnages apparaissent et reparaissent épisodiquement, au fil des volumes, comme Pouf, le meilleur copain de Boule, avec sa grosse mèche de cheveux dans les yeux. Il est le compagnon de jeux de Boule, notamment quand il est question de faire de la luge ou de jouer aux indiens. Signalons également Bernard, le saint-bernard avec qui Bill s'est lié d'amitié à l'occasion d'un séjour à la montagne.

BOULE ET BILL: L'HEURE DU BAIN (EX) - 12€
BOULE ET BILL: L'HEURE DU BAIN (EX)
12 €
Livraison : inconnu
Ludik Bazar