Arthur et la vengeance de Maltazard

Arthur et la vengeance de Maltazard
Les Minimoys sont de retour. Toujours aussi ébouriffés, leur univers reste toutefois le même, celui d'un Luc Besson qui se prend à rêver l'enfance au travers de ces petites créatures espiègles.

Souvenez-vous, Arthur est ce jeune garçon qui, grâce aux contes de sa grand-mère, arrive à retrouver la trace de son grand-père disparu dans le monde de l'infiniment petit. Une fois devenu lui-même une sorte de puceron hirsute, il avait découvert dans le premier volet de la saga le monde des Minimoys : un monde à part, totalement indépendant de celui des humains quoi que présentant quelques similitudes avec ce dernier.

Ici la belle Sélénia est de retour, et de surcroît elle semble être en danger puisqu'elle fait porter à Arthur un message de détresse... mais qui est donc l'affreux, l'horrible, le terrifiant Malthazard ? Vous le saurez le 2 décembre 2009.

Côté graphisme et esthétique, on accroche moyennement. Restent les multiples rebondissements du scénario et les scènes d'action dans lesquelles Luc Besson est très à l'aise et par conséquent, Arthur également. Signalons enfin pour ceux qui ne seraient pas rassasiés de ces lilliputiens aux oreilles passées au taille-crayon que Besson a déjà programmé un nouvel opus pour la fin de l'année 2010 : Arthur et la guerre des deux mondes. Apparemment, il semble être pour lui-même une source intarissable d'inspiration ! A partir de 6 ans.

Genre : Animation
Durée : 1h 34min