Lascars : le film avec le guide Kibodio après le succès de la série

Lascars
Ce film d'animation 2D et 3D mêlées est d'un genre nouveau et va vraisemblablement faire date. Lascars décrit l'univers de banlieues certes un peu cliché, mais pleines de personnages truculents, plus pittoresques que mauvais garçons, encore que...

La qualité graphique, les couleurs, l'ambiance urbaine délabrée, tout cela n'est pas sans rappeler un certain Crumb et son fameux Fritz the cat, chat et antihéros à plein temps de la fin des années 60. Ici pas d'animaux, rien que des humains si l'on peut dire, mais on y retrouve le même appétit de vivre, malgré un environnement pas toujours réjouissant.

Petites embrouilles, tunes, meufs et keufs sont au rendez-vous dans le quartier de Tony Merguez, un beau gosse qui se la joue un peu trop et auquel Vincent Cassel a prêté sa voix...

Mais entouré comme il l'est, on le comprend. Il suffit de voir sa petite amie, Manuela, trop amoureuse et trop fille de policier, pour comprendre qu'elle est trop, quoi !

Et puis, il y a ses potes de la cité, des vrais Lascars, comme Jose Frelaté, rappeur à ses heures joué par IZM, Zoran le dur au coeur tendre, Clémence la fille du juge Santiepi, Momo, le gars vraiment lourd, sans oublier les affreux dragueurs invétérés que sont Narbe et Sammy.

Les murs zébrés de tags font un décor étonnamment beau et presque joyeux et tous nos affreux lascars sont vraiment dessinés pour devenir des gens très attachants, plus vrais que bien des personnages de films incarnés par des acteurs en chair et en os.

Retenez la date du 17 juin, et ne doutez pas que vous allez en entendre parler !

Genre : Animation
Durée : 1h 35min