Les services de change : achat et vente de devises, paiement en zone euro

En quoi consiste le service de changes :

On appelle service de change le service consistant, pour un établissement de crédit, a échanger, à la demande des clients, des monnaies étrangères (appelées devises) contre leur contre-valeur en monnaie nationale ou l'inverse.

Le consommateur désirant se rendre dans un pays étranger hors de la zone euro doit, s'il veut effectuer des achats, acquérir des devises en espèces utilisées dans ce pays. Il peut, pour cela, acheter ses devises soit en France, auprès d'un établissement de crédit, banque ou société habilitée, soit dans le pays visité auprès des opérateurs équivalents.

L'euro est converti en monnaie étrangère correspondante au taux en vigueur, en fonction de la cote quotidienne des devises, laquelle doit être affichée de façon visible à la clientèle. Cette cote fluctue en fonction de la politique monétaire du pays.

Chaque opération de change donne lieu à la perception d'une commission dont le montant est fixé librement par chaque établissement.

Zone euro : les pièces et les billets circulent sans aucune restriction à l'intérieur de la zone euro. En revanche, il en va tout autrement des moyens de paiement scripturaux (paiement par chèque, carte bancaire ou virement). Les banques européennes signataires de la convention « Credeuro » se sont engagées a réduire le délai de transmission des virements transfrontaliers de 6 a 3 jours. Le chèque, quand a lui, même libellé en euro, reste d'usage national parce qu'il comporte un risque. C'est pourquoi, sauf exception, il n'est pas accepté a l'étranger.

Hors zone euro : le cours des monnaies étrangères continue de subir les éventuels soubresauts des marchés financiers. Pour pallier ce risque de change, les établissements qui vendent des devises étrangères continuent donc d'appliquer une commission assez élevée variable selon les établissements.

Le contrôle des changes :

Le contrôle des changes, c'est-à-dire l'obligation pour un Français de déclarer à la douane les sommes qu'il transporte hors de France, a été supprimé en 1987. La seule contrainte est constituée par une déclaration à des fins fiscales et statistiques : les particuliers doivent déclarer les transferts d'un montant supérieur a 7500 euros.