Littérature jeunesse au 19ème

Quand l'enfance émerge, c'est l'humanité qui avance.

Nous avons vu précédemment que l'apparition de la littérature de jeunesse était liée à l'émergence de l'idée d'enfance elle-même. Puisque qu'auparavant l'enfance n'était pas reconnue comme un moment de la vie ayant une valeur en soi, mais plutôt comme le fait d'être un « non adulte », il n'y avait pas besoin d'écrire des livres spécifiquement destinés aux enfants. La littérature de jeunesse était alors essentiellement constituée d'adaptations.

Littérature jeunesse 19ème

Avec la fin du XVIIIe siècle et l'entrée mouvementée dans le XIXe siècle (révolution française, essor des philosophies et des sciences) la représentation que les adultes ont de l'enfant va changer : il est davantage digne d'intérêt en tant qu'enfant, il mérite donc des attentions spécifiques, et une littérature appropriée à ses facultés, propice à son développement. Deux éléments majeurs sont à prendre en compte : l'héritage puissant de l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau, issu notamment d'Emile ou de l'éducation, mais aussi, progressivement, en France, l'émergence de l'idée d'une scolarisation nécessaire des enfants, aboutissant à la fin du siècle à la loi d'obligation et de gratuité scolaire promulguée sous l'impulsion de Jules Ferry.

Pour ce qui est de l'héritage du siècle des Lumières, on sait que JJ Rousseau était très attaché à l'idée de Nature, celle-ci recouvrant à la fois une forme de fondement primitif chez l'Homme autant que la nature au sens moderne, bucolique et physique.

Le principe de l'Education, -celle qui sera donnée à Emile- est justement de demeurer en conformité avec la Nature, et de guider l'enfant vers ce en quoi cette Nature l'aide dans son développement, y compris pour comprendre et admettre la limite de ses actes. L'enfant accepte alors les contraintes et peut en déduire une conduite adaptée. Ici, le pédagogue est un mentor qui accompagne et montre à l'enfant ce qu'il est important de percevoir, sans contraintes autres que celles dont il ne puisse faire lui-même l'expérience de la nécessité.

Les grands pédagogues du XIXe et XXe reprendront en partie les principes rousseauistes d'éducation : Pestalozzi, Montessori, Freinet, Ferrer, etc.

Il en va tout autrement de l'école qui se développe en France à partir des lois Guizot de 1833 puis Ferry en 1881. Le modèle dominant dans l'éducation est celui des jésuites, puisqu'eux seuls ont alors une expérience historique de l'enseignement. L'école républicaine est donc une école Jésuite laïque...

Quoiqu'il en soit, l'enfance a désormais un espace qui lui est destiné : l'école. Dès lors on ne va cesser de s'intéresser et de théoriser sur elle et sur l'éducation ; et naturellement sur l'instruction qu'il convient de délivrer. Une littérature de plus en plus abondante et de plus en plus dédiée aux enfants va alors faire son apparition, avec quantité d'auteurs majeurs qui restent très lus et dont les oeuvres servent encore parfois de modèle aujourd'hui.

Puisque désormais l'enfance est reconnue à part entière comme un âge de la vie, différent de l'âge adulte, mais pas forcément exempt d'intérêt, des oeuvres entières auront l'enfance comme sujet principal avec des enfants pour protagonistes, et ce, tout au long du XIXème siècle. Voici donc quelques récits d'enfance remarquables, et quelques suggestions bibliographiques :

Chez la Comtesse de Ségur, l'éducation est au premier plan des préoccupations, la leçon de morale omniprésente, n'intervient qu'après que les bêtises de Sophie ont été faites. Elle a donc expérimenté le « mal » avant que l'adulte ne lui révèle le « bien ». En outre, au travers de la condition de Sophie, maltraitée et peu aimée, la Comtesse de Ségur fait preuve de préoccupations modernes quant à l'amour parental nécessaire.


Les malheurs de Sophie - Comtesse de Ségur
Les petites filles modèles - Comtesse de Ségur

Avec Oliver Twist, le chef d'oeuvre de Charles Dickens, l'enfant est tout à la fois victime du monde des adultes et acteur pour y trouver sa place. Dickens y relate la vie difficile d'un orphelin au début du XIXe siècle à Londres. Entre orphelinats, familles d'accueils cruelles et enfants des rues, la misère est omniprésente, malgré le destin exceptionnel d'Oliver par la suite. Ce roman amène généralement les enfants d'aujourd'hui à prendre conscience du confort dont ils jouissent. Le roman a été adapté 5 fois au cinéma !

David Copperfield, du même auteur, est une oeuvre quasi autobiographique. Dickens raconte l'ascension d'un enfant qui échappe à la misère à laquelle il aurait pu être destiné.

L'enfance au XIXème siècle n'était pas encore une partie de plaisir, et sûrement pas, comme on aime le dire aujourd'hui, le meilleur moment de la vie. Le pendant français d'Oliver Twist, Sans famille d'Hector Malot, relate le parcours d'un orphelin qui finira par retrouver ses vrais parents. Malot se fait virulent dans le second volet de son oeuvre En famille, et dénonce la condition et l'exploitation des enfants par l'industrie en plein essor.
Une version BD à découvrir : Sans famille T1 : mère Barberin - Degruel

Mais alors que l'on découvre l'enfance, les auteurs s'intéressent également au peuple, à ses moeurs pittoresques et à ses légendes. Ainsi naissent des contes d'une grande valeur littéraire, dans lesquels les enfants sont souvent le sujet central. Les grands auteurs de ce genre seront Andersen et les frères Grimm

Ouvrage richement illustré par des illustrateurs de différents styles et époques : Les contes des frères Grimm

Une trentaine de contes d'Andersen, toujours très bien illustrés...Contes d'Andersen - Andersen, Hans Christian

Proche du conte, Alice au pays des merveilles reste un succès immense près de cent cinquante ans après sa parution. ¬Ćuvre du mathématicien Lewis Carroll, celui-ci se fonde sur la propension de chaque individu à produire du rêve. La dimension onirique d'Alice est celle de l'individu et de son histoire propre, davantage que l'histoire d'un groupe ou d'un peuple comme dans le conte. Le jeune neurologue, Sigmund Freud, commencera une vingtaine d'années plus tard à explorer les rêves : « voie royale vers l'inconscient ».

Alice au pays des merveilles - Carroll, Lewis.

Enfin, jetons un regard tendre sur ce petit intrépide qu'est Tom Sawyer. S'il n'aime pas trop l'école, il n'en découvre pas moins le monde à sa manière, et annonce la féconde période du livre d'aventure pour enfants (et adultes), qui déferlera sur le monde en cette fin de XIXème siècle, par la grâce de génies tels que Jules Vernes ou Stevenson...


Les aventures de Tom Sawyer - Twain, Mark
En bandes dessinées : Tom Sawyer Tome1 Tome2 - Akita, J-M. Istin, J-L, [Twain, Mark]

Pour continuer, découvrez comment la littérature de jeunesse a évolué au 20ème siècle. Comment cette même littérature de jeunnesse a trouvé naissance au 17ème, et enfin sur un sujet plus d'actualité, pourquoi la littérature de jeunesse est importante dans l'éducation de l'enfant.

Pour vous aider à constituer une bibliothèque de littérature de jeunesse avec des livres classés par genre, consultez notre suggestion : bibliothèque type pour jeune adolescent

Eric Valière co-fondateur des Artisans du mot pour le guide enfant famille kibodio.