Monsieur Blaireau et Madame Renarde

Monsieur Blaireau et Madame Renarde

Si la littérature de jeunesse foisonne en nouveautés, il manquait encore des livres « transversaux » de bonne facture, alliant l'attractivité de la bande dessinée et des textes bien écrits, parfaitement adaptés aux enfants de 6 à 8 ans. C'est précisément le vide relatif de ce créneau que viennent combler les quatre albums des histoires de Monsieur Blaireau et Madame Renarde, et, surtout, les aventures de leurs enfants.

L'histoire de Monsieur Blaireau et Madame Renarde

Madame Renarde est séparée de son mari, aventurier sans attache. Obligée de quitter son terrier assiégé par des chasseurs elle a dû s'enfuir avec sa fille Roussette. Et un soir, errant dans la forêt, la mère et la fille renardes ont trouvé refuge dans le terrier de monsieur blaireau, jeune veuf vivant avec ses trois enfants : Carcajou, Glouton et la petite Cassis. Au départ, il n'était question que de trouver refuge pour une nuit ou deux, de se reposer et de reprendre des forces. Mais voilà que, à la surprise des enfants prompts à affirmer que les blaireaux et les renards n'ont rien en commun, madame renarde et monsieur blaireau se découvrent plein d'affinités et envisagent de faire un bout de chemin ensemble... Glouton et Carcajou vont donc devoir partager leur quotidien avec Roussette la petite renarde, tandis que Mme renarde prendra le plus grand soin de la petite Cassis qui bien vite, en retour, se mettra à l'appeler « maman ».

Monsieur Blaireau et Madame Renarde : des bandes dessinées pour les enfants d'aujourd'hui

Évidemment, les parents comprennent aisément le sens «profond» du message véhiculé par cette charmante bande dessinée. Outre la tolérance et l'amitié, il s'agit avant tout de s'adresser à tous les enfants des familles « recomposées » qui dans la complexité de leur quotidien vivent une situation finalement de plus en plus ordinaire et qu'il n'y a pas lieu de dramatiser...

Alors, certes, l'organisation de la vie est parfois plus difficile que dans d'autres familles plus « traditionnelles » mais finalement l'essentiel est là : des parents qui aiment leurs propres enfants et ceux de leur conjoint, et des enfants qui s'acceptent entre eux comme frères et soeurs, même s'ils ne le sont pas tout à fait.

Il y a ça et là de petits accrochages, mais c'est comme cela que se crée la relation de fraternité. On apprécie ici tout particulièrement la qualité graphique et les couleurs pastel merveilleuses de ces charmantes bandes dessinées qui savent éviter de tomber dans l'écueil de la mièvrerie grâce, outre le trait vif du dessin, à des scénarii simples mais enlevés et qui sont à même de captiver les enfants auxquels ils s'adressent. Ajoutons pour finir que désormais ces bandes dessinées figurent sur le programme des lectures conseillées par l'Éducation Nationale pour le cycle 2.

Bref, un coup de coeur que nous ne sommes visiblement pas les seuls à avoir eu !